SEO : 5 erreurs à éviter pour plaire à Google

SEO

Vous avez beau avoir le site le mieux construit ou le plus performant du web, personne ne pourra le consulter si vous ne procédez à son référencement auprès des principaux moteurs de recherche. Votre principal objectif sera de satisfaire aux exigences imposées par Google. Vous trouverez dans ce texte les cinq principales erreurs à ne surtout pas commettre !

1. Oublier la navigation mobile

Travailler le référencement naturel n’est pas la seule optimisation possible s’offrant à vous pour conserver ou optimiser la visibilité actuelle de votre site. Vous n’êtes pas sans savoir en effet que la majorité des internautes naviguent désormais depuis des appareils mobiles, comme des tablettes ou des smartphones. Pour demeurer fonctionnels sur de tels outils, les sites ont du se mettre à jour afin d’intégrer la technologie « Responsive Design ». Derrière ce nom se cache en réalité une navigation spécifiquement conçue pour ce genre d’appareil. Les responsables de Google ont annoncé publiquement en 2015 que la priorité serait donnée aux sites « responsive design ». Il s’agit d’une décision logique du point de vue du plus célèbre des moteurs de recherche. N’oubliez surtout pas que son objectif reste de satisfaire le plus grand nombre d’internautes. Tous les sites qui ne se seront pas pliés à une telle règle se verront chuter dans le classement, laissant ainsi la place à leurs concurrents.

2. Se tromper sur les mots-clés

Dans le cadre de la mise en place de votre stratégie digitale, vous avez été obligé de définir certains mots-clés pour votre site. C’est en effet par ce biais que les internautes doivent vous trouver sur les moteurs de recherche. Par conséquent, vous comprenez combien ce choix est déterminant pour l’avenir de votre site. Un mot-clé mal choisi et les clients ne vous trouveront pas ! Évitez les termes trop techniques ou utilisés par les seuls professionnels. N’oubliez surtout pas que vous devez vous adresser au contraire au plus grand nombre ! Pour vous aider dans votre réflexion, utilisez les outils en ligne. Certains sont en capacité de vous donner des idées, de définir un cocon sémantique à disséminer dans les contenus (content marketing) et même de prédire votre futur positionnement dans le classement de Google.

3. Négliger les métadonnées

Chacune des pages de votre site doit se conformer aux aspects fondamentaux définis et imposés par Google. Elles devront donc comporter des balises ainsi que des métadonnées. Ces dernières sont souvent négligées par les non-techniciens. Il s’agit pourtant d’une terrible erreur car elles sont utiles aux moteurs de recherche. Mises en avant sur les pages de résultats, les métadonnées doivent également donner envie à l’internaute de se rendre sur votre plate-forme.

4. Ne pas s’investir régulièrement

Vous auriez tord de penser qu’il suffit de se pencher une fois sur la question du référencement d’un site pour que ce problème soit réglé. En effet, l’une des spécificités de cette activité est justement qu’elle n’est jamais totalement terminée. Afin de satisfaire ses utilisateurs, Google fait régulièrement évoluer son algorithme de recherche. Par conséquent, il suffit d’une nouveauté ou d’une modification pour que vous quittiez la première page des résultats ! Retenez que le référencement SEO s’apparente à un processus continu exigeant un investissement de tous les instants. Ce travail chronophage nécessite de plus de solides compétences techniques qu’il convient de mettre régulièrement à jour. Si vous ne disposez pas d’un tel savoir, préférez vous attacher les services d’une agence spécialisée. Un partenaire efficace saura générer rapidement davantage de trafic sur votre site, augmentant ainsi son chiffre d’affaire !

5. Ne pas mettre à jour les contenus

Si pour construire un grand cru, il est conseillé de laisser vieillir le vin, cette méthode ne doit surtout pas être appliquée à un site web ! Ne pas mettre à jour un site web revient à le condamner tout simplement. Les moteurs de recherche disposent de robots qui viennent régulièrement analyser le contenu des sites, qu’ils soient déjà références ou non. Les données récoltées passeront ensuite dans un algorithme et votre position au classement sera alors déterminée. Google ne tient pas à proposer à ses clients des sites dont le contenu n’évoluent pas ou trop peu souvent. Un défaut dans votre stratégie de rédaction web, une absence de publication et le plus célèbre des moteurs de recherche considérera alors que vous êtes inactif. De son point de vue, il y a donc de grandes chances pour que les informations hébergées sur votre plate-forme soit inexactes ou périmées.

Tendance SEO : zoom sur le « Passage Ranking »
Agence de référencement naturel : 8 critères pour choisir la bonne