8 critères pour bien choisir votre CMS

Site web

La création de site web est devenue obligatoire pour les acteurs qui souhaitent réussir, quel que soit le secteur d’activité. Heureusement, il est facile aujourd’hui d’avoir un site web bien conçu. Avec les différentes options qu’offrent les systèmes de gestion de contenu (SGC ou CMS en anglais), vous n’aurez à taper aucune ligne de code. À part les outils populaires comme WordPress, il existe beaucoup d’autres CMS qui conviendraient à votre activité. Découvrez ici 8 critères de choix pour opter pour le CMS convenable.

1. Choisir selon le type d’entreprise

De nombreux CMS restent disponibles sur le grand marché d’internet. Évidemment, ils ne sont pas tous adaptés à toutes les sortes d’entreprises. Selon que vous vous considérez comme une PME(Petite et Moyenne Entreprise), une TPE (Très Petite Entreprise) ou encore une grande entreprise, votre choix sera différent. Les CMS comme Shopify, Opencart ou encore Magento sont adaptés pour les petites ou moyennes entreprises pour permettre aux internautes d’accéder au site de la société avec plus de facilité.

2. Choisir selon le type de site web

Définir son CMS selon le type de site internet, c’est aussi choisir selon la nature de son projet. Chaque CMS possède des fonctionnalités qui lui sont propres. Pendant que certains sont conçus pour accueillir les sites d’e-commerce, d’autres trouvent leur place dans l’univers de la stratégie digitale et des projets liés à l’inbound marketing. Ceci dit, vous trouverez aussi sur le marché des CMS plus généralistes. Leur potentiel ne vaut pas souvent les modèles spécialisés, mais ils suffisent à élaborer de petits projets : la mise en place de site vitrine par exemple.

3. Choisir selon la capacité d’optimisation SEO

Pour toutes les entreprises qui possèdent un site internet, le référencement naturel est un problème qu’il ne faut surtout pas négliger. Afin de gagner en visibilité, le mieux serait que votre site soit parmi les premiers proposés par les moteurs de recherche en matière de positionnement. Pour cela, vous ferez appel à des agences spécialistes de la communication digitale ou à vous-même si vous possédez les compétences nécessaires. Dans tous les cas, le travail serait plus facile si votre CMS est suffisamment optimisé pour du SEO.

4. Choisir selon la qualité de l’expérience utilisateur

L’expérience utilisateur fait partie des facteurs qui vont vous permettre de fidéliser vos internautes. C’est la raison pour laquelle vous devez passer en examen et de façon minutieuse, toutes les fonctionnalités qui font le CMS. Est-il capable de mettre en place un site responsive ? Le design est-il de qualité sur ordinateur comme sur mobile ? Existe-t-il des options de partages vers d’autres plateformes ou des réseaux sociaux que l’internaute pourra utiliser ?

5. Choisir selon les fonctionnalités supplémentaires

Un bon CMS doit posséder avant tout des fonctionnalités qu’on peut qualifier de classiques. Il s’agit de fonctionnalités à caractère indispensable pour une utilisation basique. Ce même CMS est encore meilleur, s’il possède des fonctionnalités supplémentaires, voire spécifiques, mais très utiles. Il est donc recommandé de déterminer à l’avance les fonctionnalités dont vous avez besoin et de chercher des outils assez flexibles pour atteindre vos objectifs. Par exemple, la possibilité d’ajouter des extensions à un CMS est un atout si vous souhaitez avoir un site personnalisé.

6. Choisir selon le niveau de prise en main et la facilité de l’utilisation

Les plateformes faciles à prendre en main vous seront plus avantageuses, surtout si vous ne possédez aucune compétence technique. Elles offrent de la rapidité et de la productivité. Plus un CMS est difficile à prendre en main, plus vous perdrez de temps à vous former pour l’utiliser, et ce, sans parler des frais de formation. À moins que vous engagiez un expert pour le développer, votre projet aura un long moment de retard.

7. Choisir selon la qualité de l’assistance

L’assistance technique vous sera très utile si un jour vous faites face à des problèmes plus ou moins inhabituels : des bugs ou des fonctionnalités spécifiques par exemple. Pour juger de la qualité de l’assistance, cherchez d’abord à savoir si l’équipe technique qui propose le CMS reste joignable. Il faut s’assurer qu’elle soit réactive lorsque vous lui laissez un mail. Une absence de réponse ou un temps de réponse qui dépasse 48 heures n’est pas convaincant. Faites aussi attention aux avis laissés par les autres clients. En plus d’avoir un parfait service technique, certains CMS possèdent des options d’accompagnement gratuites ou facturées.

8. Choisir selon le tarif

Si certains CMS sont gratuits et en Open source, d’autres restent entièrement payants. Cela dit, les options de personnalisation avancée des versions gratuites sont basées sur des extensions supplémentaires. Ces extensions quant à elles sont payantes. Comme vous l’aurez sans doute déjà compris, pour ce qui est des tarifs, deux choix s’offrent à vous : soit vous optez pour des CMS gratuits, mais avec des options avancées et payantes, soit vous choisissez un outil entièrement payant (souvent à travers des mensualités) avec des options plus professionnelles à votre disposition dès le départ.

Comment mieux gérer votre blog ?
Comment créer une galerie de photos dans WordPress ?